Chronique du 30 avril: Un mouvement de rien

Un mouvement de rien Ce matin mes doigts cherchent les douze pieds qu’il me fautPour parler autrement des beautés indicibles,La douleur qu’elles me font et la crainte du fauxQuand viennent les temps des paysages audibles. C’est un amusement, une idée vaniteuseEt, s’il faut être honnête, un mouvement de rienIssu d’un manquement, d’une confiance creuseEnvers un … Lire la suite Chronique du 30 avril: Un mouvement de rien

Chronique du 15 avril: le beau grand vide plat de la montée Gagnon

Le beau grand vide plat de la montée Gagnon Adolescent, j'ambitionnais de drôles de choses comme écrire des textes en forme d’objet.  Un texte-maison, ou arbre, ou chaise…  Un texte qu'on lirait en se disant à la fin: bon Dieu ce texte a la forme d’une chaise!  J'imaginais développer un sujet principal fort symbolisant le … Lire la suite Chronique du 15 avril: le beau grand vide plat de la montée Gagnon